Qalqalah قلقلة ou l’aventure de l’hétérolinguisme

Entretien par Éric Mangion et Luc Clément

Sommaire

À la croisée des chemins artistique, linguistique et politique, Qalqalah قلقلة est une plateforme créée en 2018 par Virginie Bobin et Victorine Grataloup, et désormais co-pilotée avec Line Ajan, Montasser Drissi, Vir Andres Hera et Salma Mochtari. Elle se présente comme un espace de réflexion où la traduction sert d’outil de production et de compréhension de savoirs situés. Son rôle ? Mettre en lumière les rapports de pouvoir et les possibilités d’invention et de mutation à l’œuvre entre des langues, des périodes et des contextes marqués par l’héritage colonial, les conflits et les révoltes actuelles. Son originalité est de naviguer entre trois langues (français, anglais et arabe). Qalqalah قلقلة tente de réfléchir à la place et au déploiement de chacune de ces langues, tout en s’appuyant sur de nombreuses sources artistiques, sociales et politiques. Qalqalah قلقلة est une plateforme éditoriale et curatoriale, ce qui lui permet de confronter la théorie et les formes afin de matérialiser visuellement certains paradoxes de notre culture contemporaine, comme le nivellement des langues par l’anglais, ou celui de la création artistique par la nature archétypale du white cube et de ses codes pseudo-universels de représentation.

Lire aussi...