Beaucoup plus de moins

Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable – et cher à l’artiste – de la soustraction.

À la une

Beaucoup plus de moins #1 – Anne-Valérie Gasc

Entretien par Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Editions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et auteur·trice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Anne-Valérie Gasc et son entreprise de démolition, qui soutient depuis plus de 10 ans ce même effort soustractif et cherche à transformer, par une réflexion sur la destruction et la puissance de l’art, notre regard sur le monde.

Beaucoup plus de moins #2 _ Thierry Davila

Chronique par Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et auteur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Thierry Davila, historien de l’art, sur la notion d’inframince chère à Marcel Duchamp.

Beaucoup plus de moins #3_ Éric Watier

Chronique par Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Éric Watier ou l’art difficile d’en faire le moins possible.

Beaucoup plus de moins #4 _ Jacques Serrano

Chronique par Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Jacques Serrano, concepteur d’expositions d’idées.

Beaucoup plus de moins #5_Bernard Brunon

Entretien par Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, l’artiste Bernard Brunon sur son projet d’entreprise de peinture en bâtiment That’s Painting Productions.

Article offert

Investigation Lire l’article offert

Jacques Villeglé. Rien n’est plus contagieux qu’un symbole.

Investigation par Éric Mangion

Alors qu’on a vu durant toute la dernière campagne présidentielle américaine fleurir le Q de QAnon dans les meeting de Donald Trump, et que depuis quelques semaines, s’impose le sigle de trois doigts dans les manifestations démocratiques en Birmanie, que signifient ces signes et ces gestes politiques ? Fidèle à son œuvre profondément urbaine, Jacques Villeglé les détourne depuis 1969 pour en faire un alphabet socio-politique qu’il ne cesse de réinventer au fil de l’actualité.

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections