Ecran total

Chronique par Luc Clément
Sommaire

Si l’on glose encore sur la létalité de SARS-CoV-2, alias Covid-19, se pourrait-il que l’on compte au nombre de ses victimes collatérales les libertés individuelles ? Subitement coupée du monde du réel, près de la moitié de l’humanité s’est trouvée du jour au lendemain projetée dans un huis clos virtualisé, avec pour seul passeport son adresse IP et pour identité un portrait blafard en 800 x 600 pixels. Une existence devenue jusqu’à nouvel ordre digital only et qui n’est pas sans soulever des inquiétudes.