La poésie sonore comme émancipation du langage

International| Views: 627

Résolument alternative, la poésie sonore est une branche de la littérature méconnue. La raison principale en est peut-être qu’elle échappe au langage traditionnel : les mots sont transformés en sons et les sons deviennent des mots. Derrière ce renversement se cache une conception du langage comme pratique sociale. Cette idée a accompagné les révolutions esthétiques des avant-gardes du début du xxe siècle. Il fallait lutter contre les systèmes et les dogmes, à commencer par les règles imposées du langage. Les temps ont changé, les combats aussi. Mais à l’heure où les nouvelles technologies formatent le verbe, où l’oralité et la parole sont omniprésentes, la poésie sonore conserve toute son actualité et sa singularité.   La poésie sonore est couramment définie comme une forme de poésie qui utilise les possibilités offertes par les outils technologiques pour transformer la voix et les sons produits par le corps en les mixant avec toutes sortes de sonorités naturelles (issues du monde réel) ou artificielles (issues d’instruments). Elle est avant tout une poésie qui s’affranchit du livre, donc de la lecture, mais aussi dans la plupart des…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Switch 48, Switch 96, Switch 384, Switch 768 et Switch 192.
Se connecter S’abonner

Comments are closed.