Lawrence Abu Hamdan, Une modernité sonore

Investigation par Julien Verhaeghe
Sommaire

L’œuvre de Lawrence Abu Hamdan montre de quelle façon des dispositifs auditifs sont susceptibles de conditionner les individus et d’établir des rapports de pouvoir. Les sons, les bruits et les voix participent de ce que l’on peut nommer « une modernité sonore » que l’artiste soumet à son regard critique. Dans cette optique, l’artiste fait preuve d’un réel engagement. Mais, en s’arrêtant sur des situations précises, en adoptant une position à la fois spécifique et partielle, sa posture n’est pas tout à fait comparable à celle de l’artiste dit « engagé » qui affirme une position et dispense des messages, ni à celle de l’intellectuel « universel », qui parle au nom de tous.