Bouchra Khalili, The Mapping Journey Project

Chronique par Isabelle Rodriguez
Sommaire

Le travail de Bouchra Khalili explore souvent les frontières : leurs formes géographiques évidemment, mais aussi sociales, culturelles, historiques, et ce, à travers une très large palette de média qui fonctionnent dans des associations parfois inattendues. Ses expositions en elles-mêmes sont pensées comme des territoires dans lesquels le spectateur doit trouver son propre chemin, établir sa propre cartographie, au milieu d’œuvres où s’entremêlent récits individuels et histoire collective, autour de l’usage des témoignages et de l’historiographie.