Mobilier shaker, Essex Gallery
société

17 décembre 2021

Mobilier shaker, Essex Gallery

L’art Shaker et le nouveau minimalisme

Essai par Camille Azaïs

Sommaire de l’édition

Moins inspirée par le fameux less is more de l’architecte Mies Van der Rohe que par un mouvement de balancier bien connu du système capitaliste, qui alterne surconsommation outrageuse et quête de pureté rédemptrice, une tendance néo-minimaliste, d’origine principalement anglo-saxonne, a depuis de nombreux mois largement infusé nos médias, réseaux sociaux et nouvelles routines de vie contemporaines. Une tentation quasi-ascétique qui, si elle s’explique par le contexte anxiogène d’un monde qui semble courir à sa perte, se manifeste jusque dans la création artistique, s’inscrivant, non dans la filiation d’artistes tels que Donald Judd ou Carl Andre, mais dans une véritable fascination pour la secte puritaine des Shakers qui connaît là un bien ambigu retour en grâce.

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections