Paulo Freire : une pédagogie militante

Investigation par Géraldine Gourbe

Sommaire

Les pédagogies alternative, institutionnelle ou radicale connaissent ces dernières années un regain d’intérêt. Cette attirance vers les éducations nouvelles se construit bien souvent à partir d’expériences singulières menées entre les années 1950 et 1970, à commencer par celles de Paulo Freire, connu pour son programme d’alphabétisation en direction des personnes adultes issues de milieux pauvres, une alphabétisation militante destinée à lutter contre différentes formes d’oppression.

[ 1 ]

Paulo Freire, Pédagogie des opprimés (1969), traduit du portugais (Brésil) par Jean-Claude Régnier, Maspero, 1974, p.185.

[ 2 ]

Sur le plan philosophique, Freire est inspiré par la phénoménologie, l’existentialisme, le personnalisme chrétien et le marxisme humaniste. Au début des années 1960, divers mouvements d’éducation populaire ont été créés au Brésil, parmi lesquels : le Mouvement de culture populaire (MCP) en mai 1960 ; la campagne « Les pieds nus apprennent aussi à lire » à Natal en février 1961 ; et le Mouvement d’éducation de base (MEB) en mars 1961.

[ 3 ]

Nous citons les expressions terminologiques de Freire entre guillemets.

[ 4 ]

« [Le colon] néglige la mémoire humaine, les souvenirs ineffaçables ; et puis, surtout, il y a ceci qu’il n’a peut-être jamais su : nous ne devenons ce que nous sommes que par la négation intime et radicale de ce qu’on a fait de nous. Trois générations ? Dès la seconde, à peine ouvraient-ils les yeux, les fils ont vu battre leurs pères. Mais ces agressions sans cesse renouvelées, loin de les porter à se soumettre, les jettent dans une contradiction insupportable dont l’Européen, tôt ou tard, fera les frais. Après cela, qu’on les dresse à leur tour, qu’on leur apprenne la honte, la douleur et la faim : on ne suscitera dans leurs corps qu’une rage volcanique dont la puissance est égale à celle de la pression qui s’exerce sur eux. » Jean-Paul Sartre, préface au livre de Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre (Maspero,1961), réédition La Découverte, 2002.

[ 5 ]

Valerie Solanas, SCUM Manifesto, Association pour tailler les hommes en pièces (Olympia Press,1968), Maspero, 1971, Mille et Une Nuits – Fayard, 2005, postface de Michel Houellebecq.

[ 6 ]

Paulo Freire, Pédagogie des opprimés, op. cit., p.22.

[ 7 ]

Ibid., p.61.

[ 8 ]

Ibid., p.28.

[ 9 ]

Ibid., p.63.

[ 10 ]

Ibid., p.92-93.

[ 11 ]

Géraldine Gourbe, « Savoir et devenir pédagogique de l’émancipation, afro/féminisme et afro/marxisme », revue Initiales n°10, dédiée à Maria Montessori, septembre 2017, p.52-54.

[ 12 ]

Ibid., p.64.

Les pédagogies alternative, institutionnelle ou radicale connaissent ces dernières années un regain d’intérêt. Cette attirance vers les éducations nouvelles se construit bien souvent à partir d’expériences singulières menées entre les années 1950 et 1970, à commencer par celles de Paulo Freire, connu pour son programme d’alphabétisation en direction des personnes adultes issues de milieux pauvres, une alphabétisation militante destinée à lutter contre différentes formes d’oppression.

Envie de réagir ?

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections