Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Géraldine Gourbe

Biographie

Géraldine Gourbe est philosophe, critique et commissaire d’art. Elle est spécialiste de la scène artistique de la Californie du sud, de l’histoire des pédagogies radicales et du féminisme inclusif. Elle a enseigné la philosophie de l’art à l’ENSAD, l’Université de Metz, Sciences Po Paris, aux Beaux-arts de Marseille et d’Annecy. Elle a signé en 2018 une exposition à la Villa Arson autour de l’œuvre de Judy Chicago et de la côte Ouest dans les années 60, intitulée « Los Angeles, les années cool ». Depuis 2015, elle œuvre à une contre-lecture de l’histoire des idées et de l’art de la France de 1947 à 1989 en partenariat avec l’historienne de l’art Florence Ostende. Cette recherche a donné lieu au commissariat de la première édition de la Triennale d’art et de design de Dunkerque Gigantisme. Elle co-signe avec Hélène Guenin l’exposition au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice She Bam Pow POP Wizz : les amazones du Pop, mai-septembre 2020. Elle a publié un ouvrage collectif sur la scène alternative de Los Angeles In the Canyon, Revise the Canon, savoir utopique, pédagogie radicale, et artist run spaces en Californie du sud, Shelter Press, Rennes et une monographie sur l’artiste Judy Chicago, To Sustain the Vision, Shelter Press, Rennes et Villa Arson Nice (mars 2020).

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loin
Autour du texte
Investigation par Géraldine Gourbe
30 juillet 2020

Sheila de Bretteville, du féminisme graphique au design émancipateur.

Investigation par Géraldine Gourbe

À l’automne 1969, Sheila de Bretteville1 rentre aux États-Unis, après avoir travaillé en Italie dans le studio de design d’Olivetti, société célèbre pour le soin qu’elle apporte à la forme dans la production de ses objets : machine à écrire, fax, ordinateur… En 1952, le MoMA sera l’un des premiers musées à consacrer à la firme […]

Lire aussi...