Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Nicolas Vaquier

Biographie

Après un diplôme en Science Politique obtenu à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne en 2010, Nicolas Vaquier se spécialise en Ingénierie des Organisations Culturelles. Il travaille comme journaliste pigiste pour divers quotidiens et magazines, puis fonde en 2012 la revue d’actualité culturelle en ligne La Grande Bouche dont il deviendra directeur de publication. Il participe également à l’éclosion du projet InaGlobal, Webrevue bilingue de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), dont il devient secrétaire de rédaction et contributeur régulier. Il a en outre travaillé comme traducteur de presse pour le quotidien italien Il Secolo XIX, et comme chargé de projets au côté d’un député européen transalpin. Il est aujourd’hui directeur adjoint du lieu d’art contemporain Espace A VENDRE à Nice.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Autour du texte
Chronique par Nicolas Vaquier
Fati Abubakar, Lagos biennal © T Saater, the Guardian
29 mars 2018

Le miroir brisé de la biennale de Lagos

Chronique par Nicolas Vaquier
Fati Abubakar, Lagos biennal © T Saater, the Guardian

Capitale du Nigeria, plus grande ville du continent africain, Lagos est une mégalopole au développement frénétique, passée en 50 ans d’1 million d’habitants à 20, accueillant chaque jour quelque 900 nouveaux résidents. Une explosion démographique et urbanistique, largement gagnée sur de vastes étendues d’eau, et qui engendre une fracture sans cesse plus importante entre une classe extrêmement aisée – que l’on retrouve dans ses îles luxueuses ou quartiers d’affaires exponentiels, dont le faramineux Eko Atlantic, plus gros chantier d’Afrique – et une population vivant largement sous le seuil de la plus grande pauvreté.

Lire aussi...