Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Max Cegielski

Biographie

Max Cegielski (né en 1975) est écrivain et journaliste, co-commissaire des projets Polish-Indian shop (Warsaw, Bombay 2017), Global Prosperity (Gdańsk 2010), et commissaire de Migrating University of Mickiewicz (Istanbul 2014). Auteur de sept ouvrages dont Mozaika. Śladami Rechowiczów, il reçoit en 2009 le prix Beata Pawlak pour son livre sur Istanbul sous le titre Oko świata. Son dernier livre paru est Wielki Gracz. Ze Żmudzi na Dach Świata. Il est co-invité du programme TVP Kultura et a reçu le prix Grand Press.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loin
Autour du texte
Investigation par Max Cegielski
18 juillet 2018

L’architecture « alimentaire »
du modernisme socialiste

Investigation par Max Cegielski

Depuis la chute du système socialiste en 1989, les autorités polonaises détruisent régulièrement toutes les traces artistiques du vieux régime, ne faisant aucune distinction entre le Réalisme Socialiste et le Modernisme Socialiste pourtant très différents. C’est ainsi que Supersam – chef-d’œuvre architectural de Jerzy Hryniewiecki de 1962 – a été démoli en 2006 et que les fresques, peintures et mosaïques murales d’Edward et Gabriel Rechowicz subissent ici ou là elles aussi le même sort. Les protestations d’artistes et d’architectes n’ont rien changé à ce phénomène dans lequel idéologie et profits immobiliers fonctionnent de concert.

Lire aussi...