Kyta ou le fragile équilibre
d’un centre d’art dans l’Himalaya

Entretien par Switch (On paper)

Sommaire

Kalga est un village du nord de l’Inde, situé à 2 600 mètres d’altitude sur les contreforts de l’Himalaya. Depuis 2014, au détour de ses maisons traditionnelles, se développe un programme de résidence artistique baptisé KYTA [Karma Yatri Travel & Art]. Son objet ? Explorer les interactions que produit la rencontre entre l’esprit du voyage, la vie et la culture locales, et l’expression artistique la plus contemporaine. Conçue comme un laboratoire in vivo, la résidence accueille pas moins de 10 artistes chaque année, dans une égale proportion d’artistes indiens et internationaux, représentant la plus grande diversité de pratiques artistiques. Au-delà des productions individuelles, c’est dans les relations qui se tissent entre résidents que naît la force et la singularité de l’expérience.

En cinq ans d’existence, KYTA a vu se succéder 57 artistes aux pratiques multiples, invités à travailler sur place pour une durée de 4 à 6 semaines. Tous sont venus de diverses régions de l’Inde, du Brésil, de l’Argentine, de Taiwan, de France, des États-Unis, de Suisse, d’Afrique du Sud, de Slovaquie, d’Italie, d’Allemagne, Mexique,…

Envie de réagir ?

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections