Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Mathilde Roman

Biographie

Après des études de philosophie, Mathilde Roman obtient un Doctorat en Arts et Sciences de l’Art, Univ. Paris 1 Sorbonne. Elle est l’auteur de : On stage. La dimension scénique de l’image video, éd. LEGAC PRESS, 2012 et Art video et mise en scène de soi, éd. L’Harmattan, 2008. Elle a aussi dirigé l’ouvrage Corps et images. Oeuvres, dispositifs et écrans contemporains, aux éditions Mimésis en 2017. Elle enseigne au Pavillon Bosio, Art&Scénographie, Monaco. Critique d’art, elle est trésorière d’AICA International. Elle mène aussi des projets de commissariat, comme Danse, Danse, Danse, Nouveau Musée National de Monaco, 2016, Plein écran, La Station, Nice, 2016, MOVIMENTA, Biennale de l’image en mouvement à Nice en 2017 et, en 2018, Performance TV à la Maison d’Arts Bernard Antonioz à Nogent sur Marne.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loin
Autour du texte
Chronique par Mathilde Roman
Cally Spooner, Still Life, 2018
29 juin 2020

La critique d’art face à la crise

Chronique par Mathilde Roman
Cally Spooner, Still Life, 2018

La crise du Covid-19 a mis en évidence les fragilités du système culturel, et fait surgir la nécessité de réfléchir et de militer pour une meilleure valorisation de certaines conditions de travail, comme celle de la critique d’art. Si cette pratique d’écriture fondamentalement transversale, non académique, collaborative avec les œuvres et les artistes, ne peut se penser séparément d’un écosystème global, il est néanmoins frappant que ce système l’oublie souvent de ses revendications. Profitant d’une collaboration entre l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) et Switch (on Paper), Mathilde Roman a mené une enquête afin de discuter des réalités économiques des critiques d’art en temps de crise.

Lire aussi...