Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Laurent Quintreau

Biographie

Membre fondateur de la revue Perpendiculaire, Laurent Quintreau travaille dans la publicité et dirige le Betor-pub, le syndicat cfdt de la nouvelle économie. Il est l’auteur d’un essai, de quatre romans et publie régulièrement des textes de réflexion sur l’actualité juridique, économique et sociale (journal Le Monde, revue esprit, revue cadres cfdt…). Il est aussi membre du jury GESTES (Groupe d’Etudes Sur le Travail et la Souffrance au Travail) pour le concours « Ecrire le travail » et réalise des interventions dans le champ universitaire. Son activité littéraire et théorique se nourrit des matériaux les plus hétéroclites qu’il brasse au cours de sa double expérience de salarié et de responsable syndical : réunion de onze cadres supérieurs autour d’une table où l’enfer, le purgatoire et le paradis qui délimitent les espace-temps à la façon de La Divine comédie de Dante (Marge brute, Denoël, 2006) ; chassé-croisé mystique où se rencontrent sages tibétains, cadres supérieurs, neurologues et artistes en quête d’expériences esthétiques radicales (Mandalas, Denoël, 2009) ; vie et mort d’une petite mouche qui traverse les espaces et les règnes (La chimie des trajectoires, Rivages, 2014) ; exploration de la manière dont le travail affecte la subjectivité (Le moi au pays du travail, Plein jour, 2015). Dans Ce qui nous guette, paru en avril 2018 (Rivages), dix personnages voient leur vie quotidienne basculer de plus en plus fort, selon une logique d’algorithmes fous et exponentiels.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loinBonus

Bonus :

“Humans are virus”, Matrix (1999)
Le monologue de l’Agent Smith
Peu importe qu’il s’agisse d’un grand film ou pas, le premier opus des Wachowski contenait tout de même cette scène qui fait étrangement écho à la crise sanitaire que nous connaissons aujourd’hui.

Autour du texte
Chronique par Laurent Quintreau
La nef des fous, Jérôme Bosch
03 mai 2020

Covid-19 au travail : le grand retournement

Chronique par Laurent Quintreau
La nef des fous, Jérôme Bosch

Non content de bousculer le quotidien de millions de travailleurs dans le monde, le Covid-19 semble ébranler certains fondamentaux de nos sociétés. Avec le confinement, l’Etat renoue avec sa puissance protectrice. Les secteurs les moins considérés, les moins rémunérés deviennent activités indispensables, tandis que la plupart des métiers à forte valeur ajoutée deviennent non essentiels. Quant au télétravail massif et généralisé, il amène l’extérieur dans les intérieurs (et inversement), génère des millions de giga-octets d’accélérations de flux tout en contraignant les corps à de longues séances d’immobilité. Ce bouleversement qui met nos valeurs, nos gestes et nos usages sens dessus-dessous nous renvoie au grand retournement, cher aux alchimistes et aux occultistes.

Lire aussi...