Les artistes refont le monde
Le dossier

Le dossier : « Aspects de la critique d’art internationale contemporaine »

Qu’il s’agisse d’articles publiés à l’issue d’un symposium AICA ou produits par Switch (on Paper) suite à un appel à candidature international, les textes réunis dans ce dossier témoignent de la diversité, de la singularité et de la permanence d’une critique d’art dont la place reste plus que jamais nécessaire pour appréhender les enjeux du monde, en replaçant les artistes et la culture au cœur du débat. Un partenariat qui matérialise une communauté d’esprit et le soutien actif de Switch (on Paper) pour les critiques d’art, dont le statut et l’avenir font l’objet d’une réflexion de fond.

L’Association internationale des critiques d’art, (AICA) est une ONG créée en 1950 sous le patronage de l’UNESCO dans le but de renforcer mondialement la libre expression de la critique d’art et d’en assurer la diversité. Elle a pour missions, la promotion de la discipline dans le domaine de l’art en renforçant ses fondements méthodologiques ; la protection des intérêts moraux et professionnels des critiques d’art en faisant valoir, en commun, les droits de tous ses membres ; l’assurance d’une liaison permanente entre tous ses membres en favorisant les rencontres nationales et internationales ; l’amélioration et l’extension de l’information et des échanges dans le domaine des arts plastiques et la contribution au rapprochement et à la connaissance réciproque des cultures.

L'auteur

L'auteur : Vangelis Athanassopoulos

Biographie

Vangelis Athanassopoulos est théoricien, critique d’art et curateur indépendant. Docteur en esthétique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il a enseigné l’histoire de l’art, la philosophie de l’art et la théorie de la photographie et du cinéma dans diverses universités. Membre fondateur de la revue Proteus, Cahiers des théories de l’art, il en a codirigé les numéros 3 (Art et espace public), 5 (Pornographies : entre l’animal et la machine) et 10 (Le commissariat comme forme de recherche). Il est l’auteur de La Publicité dans l’art contemporain I. Esthétique et postmodernisme et La Publicité dans l’art contemporain II. Spécularité et économie politique du regard (L’Harmattan, 2009). Il a également dirigé Quand le discours se fait geste. Regards croisés sur la conférence-performance (Les presses du réel, 2018) et codirigé, avec Marc Jimenez, La Pensée comme expérience. Esthétique et déconstruction (Publications de la Sorbonne, 2016). En tant que curateur, il a conçu et réalisé la conférence-performance Le syndrome de Simushir, 2019 (Fabrica Artspace, Athènes, 2019) et a été responsable de la programmation de la vidéo de Marie Voignier et Vassilis Salpistis, Des trous pour les yeux, 2009 (galerie Cortex Athletico, Bordeaux, 2011) et de la pièce radiophonique expérimentale Carte blanche à Vangelis Athanassopoulos, 2017 (La Radio Parfaite, 2017).

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loinPartenariat

Partenariat :

Partenariat éditorial avec AICA International

Ce texte de Vangelis Athanassopoulos est publié dans le cadre d’un partenariat avec l’AICA suite à un appel à participation international lancé à la fin de l’année 2019. Sur une soixantaine de propositions d’articles, quatorze ont été retenues et sont publiées à partir du 28 août dans le cadre de Manifesta 13 Marseille au sein du programme Les Parallèles du Sud.

L’Association internationale des critiques d’art, (AICA) est une ONG créée en 1950 sous le patronage de l’UNESCO dans le but de renforcer mondialement la libre expression de la critique d’art et d’en assurer la diversité. Elle a pour missions, la promotion de la discipline dans le domaine de l’art en renforçant ses fondements méthodologiques ; la protection des intérêts moraux et professionnels des critiques d’art en faisant valoir, en commun, les droits de tous ses membres ; l’assurance d’une liaison permanente entre tous ses membres en favorisant les rencontres nationales et internationales ; l’amélioration et l’extension de l’information et des échanges dans le domaine des arts plastiques et la contribution au rapprochement et à la connaissance réciproque des cultures.

AICA News

 

Éditeur Associé, Fonds de dotation Emerige

Emerige: un mécène militant de la culture

Ce texte comme tous les textes publiés en partenariat avec l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) entre les mois d’août, septembre, octobre et novembre 2020, est coproduit avec le soutien du Fonds de dotation Emerige.
Convaincu que l’art peut changer le quotidien, Emerige est un mécène engagé en faveur de la création contemporaine et du rapprochement de la culture avec tous les publics, en particulier les plus jeunes. Le Fonds de dotation Emerige encourage les jeunes artistes de la scène française via la Bourse Révélations Emerige et soutient des programmes d’éducation artistique et culturelle.

Bâtisseur d’une ville plus innovante, plus durable et plus généreuse, le groupe contribue également à l’essor de l’art dans la ville, à travers l’acquisition et la commande d’œuvres d’art dans le cadre de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre ».

Fonds de dotation Emerige

 

Parallèles du Sud, Manifesta 13 Marseille

Cette série de publications publiées en partenariat l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) fait partie des 86 projets labellisés « Les Parallèles du Sud », dans le cadre de MANIFESTA 13 qui se déroulera à Marseille du 28 août au 29 novembre 2020.

Créée par l’historienne de l’art néerlandaise Hedwig Fijen, Manifesta est l’unique biennale européenne itinérante qui a vu le jour dans les années 1990 en réponse aux changements politiques, économiques et sociaux qui ont suivi la fin de la guerre froide, dans un contexte d’intégration européenne. Manifesta est progressivement devenue une plateforme d’échanges entre l’art et la société où le milieu artistique et culturel est invité à produire de nouvelles expériences créatrices avec, et pour, le contexte dans lequel il s’inscrit. Manifesta repense les relations entre la culture et la société en explorant et en catalysant les changements sociaux positifs en Europe à travers la culture contemporaine, dans un dialogue continu avec la sphère sociale du lieu d’accueil.

Organisée tous les deux ans dans une ville d’accueil différente, chaque nouvelle édition a ses fonds propres et est gérée par un mix d’équipe permanente internationale et de spécialistes locaux. Manifesta travaille depuis ses bureaux à Amsterdam et Marseille.

Manifesta 13

Thesaurus

Thesaurus :

La notion de Kitsch apparaît en Europe à partir du XIXème siècle. C’est une qualification protéiforme qui caractérise un déplacement de l’objet original à sa copie, par un changement de format, de finalité ou de fonction, mais également par un mode de production de masse (matériaux moins nobles et à bas prix). Le kitsch exprime également une dissociation entre la fonctionnalité de l’objet et son apparence en produisant un effet d’hyperbole et d’exagération.

La valeur paradigmatique se rapporte à un cas représentatif, caractéristique, exemplaire d’un ensemble.

Autour du texte
Investigation par Vangelis Athanassopoulos
Sac barbés, Louis Vuitton
25 septembre 2020

Le « sac Barbès » de Louis Vuitton. L’imposture de l’authenticité

Investigation par Vangelis Athanassopoulos
Sac barbés, Louis Vuitton

Nous vivons à l’« ère de la migration ». Les mutations géopolitiques des vingt-cinq dernières années n’ont fait que confirmer cette affirmation, faisant ressortir, en parallèle, le rôle de l’art et de la culture face aux défis que la mondialisation pose à l’imagination et à la représentation. Ce texte prend pour sujet le sac « Barbès », créé par Marc Jacobs en 2007 pour la maison Louis Vuitton, qui imite un type de sac à provisions populaire devenu une sorte d’objet-symbole de la migration.

Lire aussi...