Les artistes refont le monde
L'auteur

L'auteur : Vincent Epplay

Biographie

Vincent Epplay, plasticien/musicien, élabore depuis le début des années 90 un travail d’expérimentation à partir d’une pratique indissociée des arts visuels et de la musique. Son travail propose des situations d’écoute d’amplification sonore et visuelle à travers la réalisation de parcours ou d’espaces d’immersion. La notion d’usage et d’implication du spectateur/auditeur sont les préoccupations que l’on retrouve dans plusieurs de ses projets : « À usages uniques » (Public>), « Jukebox pour musique sans titre » (Palais de Tokyo), « Cabine d’écoute » (Centre Georges Pompidou), « Station des ondes » (Le 104), « No descriptive méthode » (le Dojo, Nice), « Unholy Copy » (Haus, Nantes), etc. Depuis une dizaine d’années il se produit régulièrement en concert, en solo ou en collaboration, dans différents festivals en Europe ; avec Jac Berrocal & David Fenech en trio, le groupe Bader Motor et avec Samon Takahashi en ciné-mix sur les films inédits de Pierre Clémenti. Il interroge les rapports sons/images avec les projets Mnémotechnie, Xénoglossie Radio, et Étude au microsillon ; ou en ciné/concerts sur les films inédits de Pierre Clementi, Mody Bleach (reprise du film « Moby Dick » de John Huston) avec le groupe de cinéma expérimental MTK, pour Nanouk l’Esquimau de R. Flaherty en collaboration avec Sébastien Roux, et pour le festival Hors pistes à Beaubourg sur les films de Jean Painlevé. Il a édité une dizaine d’albums pour différents labels : Blackest Ever Black, AKA, Brocolis, LDDR, Planam ; et continue à archiver des disques sans musique, des films 8 mn de méthodes et d’enseignement pédagogique, et des enregistrements ou documents papiers sans qualités d’auteurs avérées.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Aller plus loinÀ voir
Autour du texte
Entretien par Vincent Epplay
Magneto Vincent Epplay
30 juillet 2020

L’école de la spontanéité Entretien à propos du film Atelier des sons et expression spontanée de Vincent Epplay

Entretien par Vincent Epplay
Magneto Vincent Epplay

Le film Atelier des sons & expression spontanée est une libre interprétation des pratiques artistiques expérimentales en milieu scolaire dans les années 1960-1970, et plus particulièrement dans le domaine de la création sonore avec des enfants, dans le cadre de la pédagogie Freinet. Ce film est documenté par une collection d’archives audio (45 T vinyles) et des revues, (Art Enfantin) éditées par l’Institut coopératif de l’école moderne (ICEM, pédagogie Freinet) dont un ensemble assez complet a été réuni pour cette réalisation. Ces archives sonores rejouées pour la circonstance, confrontées à des séquences filmiques de diverses origines, génèrent une forme de joyeux chaos ambiant, un témoignage fantasmagorique de ces expériences pédagogiques buissonnières où les utopies étaient à l’œuvre contre la monotonie et l’ennui en milieu scolaire.

Lire aussi...