Bogoro, l’œuvre-enquête de Franck Leibovici et Julien Seroussi. #2 Le Procès Katanga/Ngudjolo : un cas d’étude

Investigation par Virginie Bobin

Sommaire

Au croisement de l’art, de la poésie et la justice internationale, Switch (on Paper) publie un texte sous forme d’enquête en plusieurs épisodes sur un projet mené depuis 2014 par Franck Leibovici et Julien Seroussi à la Cour pénale internationale (CPI) dans le cadre du procès Katanga/Ngudjolo, noms de deux personnages accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés en 2003 dans le village de Bogoro en République démocratique du Congo. Ce deuxième texte est une présentation du procès Katanga/Ngudjolo et de l’histoire de la CPI.

[ 1 ]

Il a fallu pour cela demander à la cour de recapturer les enregistrements vidéo, car le logiciel maison, For The Record, ne permettait pas d’intervenir sur les fichiers (un processus interminable, nécessitant à la cour des mois et des mois de travail).

[ 2 ]

Ces deux tribunaux ont joué un rôle pionnier dans “la mise en place d’un système international de justice pénale crédible par le développement d’un important corpus jurisprudentiel sur le génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre ainsi que sur les formes de responsabilité individuelle et de responsabilité du supérieur hiérarchique”, en défendant l’équité et l’impartialité, “le principe selon lequel la culpabilité doit être individuelle, afin d’éviter que des communautés entières ne soient stigmatisées”, dans le but de “prévenir de nouveaux crimes et à rendre justice à des milliers de victimes et à leurs familles, contribuant ainsi à l’instauration d’une paix durable en ex-Yougoslavie”. Sources: http://unictr.irmct.org/fr/tribunal et http://www.icty.org/fr/le-tribunal-en-bref (Consultés en octobre 2018).

[ 4 ]

L’historien Stéphane Audoin-Rouzeau raconte à quel point cette expérience peut s’avérer déstabilisante pour le chercheur peu aguerri à ce type de réception de ses connaissances. Il relate “l’ordalie” d’un sociologue appelé à témoigner lors d’un procès au TPY, humilié à la barre pour n’avoir “pas réussi à fournir une expérience théâtrale suffisamment convaincante” (Stéphane Audoin-Rouzeau, “Chercheurs dans le prétoire”, Grief n°3, 2016, p. 177).

[ 5 ]

Anglais, français, arabe, chinois, russe, espagnol.

Le 24 novembre 2009, le chef de milice Germain Katanga comparait devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, qui l’accuse, tout comme Mathieu Ngudjolo, autre chef de milice présumé, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, commis le 24 février 2003 au cours d’une attaque contre le village de Bogoro, dans…

Envie de réagir ?

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections