Bogoro, l’œuvre-enquête de Franck Leibovici et Julien Seroussi #3 À la rencontre des faits

Investigation par Virginie Bobin

Sommaire

Au croisement de l’art, de la poésie et la justice internationale, Switch (on Paper) publie un texte sous forme d’enquête en plusieurs épisodes sur un projet mené depuis 2014 par Franck Leibovici et Julien Seroussi à la Cour pénale internationale (CPI) dans le cadre du procès Katanga/Ngudjolo, noms de deux personnages accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés en 2003 dans le village de Bogoro en République démocratique du Congo. Ce troisième texte s’intéresse au problème des faits – abordé très différemment par les juristes et par les chercheurs en sciences sociales – et au mode de lecture alternatif proposé par le livre bogoro publié en 2016 aux éditions Questions Théoriques.

[ 1 ]

bogoro, Questions théoriques, Paris, 2016.

[ 2 ]

bogoro, op.cit., p. 351.

[ 4 ]

Charles Goodwin, “Professional Vision” American Anthropologist 96 (3), p. 606-633, 1994 (traduction de l’auteure).

http://pages.ucsd.edu/~johnson/COGS102B/Goodwin94.pdf

[ 5 ]

Julien Seroussi, “S’emparer des faits. Un sociologue à la Cour pénale internationale”, Grief, op.cit, p. 134-143.

[ 6 ]

L’article a été publié dans un dossier coordonné par Julien Seroussi autour des rencontres entre juristes et chercheurs en sciences sociales dans le cadre de la justice internationale, in Grief n°3, Dalloz/EHESS, Paris, 2016, p. 152-162.

[ 7 ]

op.cit, p. 159.

[ 8 ]

op.cit, p. 156.

[ 9 ]

La neutralité du musée sera considérée de manière très différente selon les “visions professionnelles”, là aussi. Pour une historienne de l’art, discuter d’événements qui se sont déroulés en RDC particulièrement dans ce musée fait inévitablement écho aux débats de plus en plus vifs concernant les conditions criticables ayant présidé à l’acquisition d’une partie des collections dans d’anciens territoires coloniaux, le feuilleté historique des discours dans lesquels s’inscrivent les objets présentés et l’épineuse question des restitutions.

[ 10 ]

Au cours de la table ronde, Marianne Saracco a pointé le caractère subjectif de la sélection d’extraits effectuée par Leibovici et Seroussi, au risque de donner une impression grotesque du procès en se concentrant sur ses défaillances.

L’une des premières manifestations publiques du travail d’enquête mené par Franck Leibovici et Julien Seroussi sur les matériaux de l’affaire Katanga/Ngudjolo est le livre bogoro1, du nom du petit village de République démocratique du Congo (RDC) ciblé par une violente attaque en 2003, à l’origine du procès. Le livre résulte de l’examen minutieux des milliers…

Envie de réagir ?

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections