reproduction d'une installation d'exposition
économie sabotage, 29 janvier 2021
reproduction d'une installation d'exposition

Go Canny! 3/3
La révolution dans les Musées.

Essai par Marion Zilio
Sommaire

Le soir même du vernissage, l’exposition Go Canny! Poétique du sabotage (10 février – 30 avril 2017) fut sabotée par les pièces qui en composaient le contenu, obligeant le centre d’art à fermer précipitamment ses portes. Du jamais vu. Autosabotée ? Ruse ou débordement intempestif ? Étions-nous pris au piège de nos propres promesses ? En repoussant les limites du centre d’art et du commissariat, l’exposition avait fonctionné tel un « camouflet », une mine qui provoque de puissantes explosions souterraines en laissant la surface du sol intacte. Le désir de révolution ne pouvait être célébré dans la lumière, il aura fallu, au contraire, en subir le retour de l’ombre.