La Voix Libérée
Jouissance de la voix et du corps dans la poésie sonore

International| Views: 162

Au travers d’un essai fondé sur une analyse psychanalytique du langage, Patrizio Peterlini définit la poésie sonore comme le territoire du désir de l’autre. Ce désir passe par le babillage, la danse des lèvres et de la langue. La présence physique du poète est essentielle. Le poème est une action que les sons naturels et artificiels viennent amplifier.   La voix libérée, bien sûr, mais libérée de quoi ? Certes, puisqu’il s’agit de poésie, la pensée va immédiatement aux contraintes formelles du verset et de la métrique contre laquelle presque tous les poètes du XXe siècle ont intensément combattu. Il s’agit donc d’une libération stylistique dont le but était d’atteindre une expression plus directe, vraie et libre, exactement. Mais si nous parlons de poésie sonore, en réalité, nous réalisons qu’en plus de la métrique, du vers, nous nous débarrassons des mêmes mots et de la même signification. En fait, la poésie sonore a fait du seul son émis par l’appareil phonatoire son élément spécifique de création et d’expression. La tendance à l’annulation de la signification en faveur du son pur,…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Switch 48, Switch 96, Switch 384, Switch 768 et Switch 192.
Se connecter S’abonner

Comments are closed.