Les artistes refont le monde
Le dossier

Le dossier : « Hourras et désarrois »

Ce dossier est construit autour de l’ouvrage Hourras et désarrois. Scènes d’une guerre culturelle en Pologne publié le 16 mai 2019 par les éditions Noir sur Blanc (Lausanne) sous la direction d’Agnieszka Żuk.

Quelle est l’origine profonde des événements politiques qui secouent la société polonaise et retentissent à travers l’Europe : refus d’accueillir des migrants, proposition de loi mémorielle sur la Shoah, introduction de lois portant atteinte à l’indépendance de la justice, ou encore tentative d’interdire l’IVG ?

L’objectif de cet ouvrage collectif, apporter une vision en profondeur, nuancée et intime, de la Pologne contemporaine, à travers sa culture, comprise ici comme un ensemble de manières de penser, de sentir et d’agir propres à une société donnée. Les événements d’actualité de ces dernières années y apparaissent à l’intérieur d’un réseau complexe de narrations et d’omissions historiques, de traumatismes et de refoulements ; ils sont confrontés à des modèles culturels existants, plongés dans l’imaginaire collectif, désamorcés par l’humour ou déformés par les stéréotypes.

Auteurs : Agata Adamiecka, Przemysław Czapliński, Olga Drenda, Agnieszka Graff, Mikołaj Grynberg, Maciej Jakubowiak, Dariusz Kosiński, Iwona Kurz, Andrzej Leder, Jan Sowa, Aleksandra Małecka, Piotr Marecki, Karol Sienkiewicz, Kaja Puto, Maja Staśko, Stach Szabłowski, Ziemowit Szczerek et Oksana Zabuzko.

 

L'auteur

L'auteur : Switch (On paper)

Eric Mangion et Luc Clément

Biographie

Éric Mangion est directeur du centre d’art de la Villa Arson depuis 2006. Il y a notamment accueilli ou organisé des expositions monographiques de Eva Barto, Sonia Boyce, Monster Chetwynd, Judy Chicago, Jeremy Deller, Jean Dupuy, Brice Dellsperger, Ryan Gander, Bernard Heidsieck, Emmanuelle Lainé, Zoé Léonard, Flora Moscovici, Roman Ondak, Linda Sanchez, Tatiana Trouvé ou des expositions collectives comme Ne pas jouer avec des choses mortes, Go Canny ! Poétique du sabotage, Double Bind / Arrêtez d’essayer de me comprendre !, Acclimatation, À moitié carré/À moitié fou, Transmission ou À la vie délibérée. Il a été directeur du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur de 1993 à 2005 dans lequel il a axé une partie de la collection sur des œuvres évolutives. Commissaire ou co-commissaire indépendant de nombreuses expositions dont : Self in Material Conscience, Fondation Sandretto à Turin, 2002 ; Artur Barrio: Actions After Actions à l’Université de Philadelphie, 2006 ; Recommencer, Commencer de nouveau la peinture de Gérard Gasiorowski, Carré d’art de Nîmes, 2010 ; Modules (Thomas Teurlai, Vivien Roubaud et Tatiana Wolska), Palais de Tokyo, Paris, 2014 ; La voix libérée – Poésie sonore, Palais de Tokyo, Paris, 2019 ; Parties sans éteindre la lumière (Pauline Curnier Jardin et Marie Losier,) Fondation d’entreprise Ricard, Paris, 2019. Il fut également directeur artistique du festival Printemps de Septembre 2010 (Une forme pour toute action) et conseiller artistique du festival Live à Vancouver en 2011. Membre de la commission danse du Ministère de la culture entre 2013 et 2016, il préside le festival Actoral et Montévidéo (Marseille) depuis juin 2017. Critique d’art ayant participé à de nombreuses revues, il assure en 2007 la direction artistique de la revue Fresh Théorie III. Il est cofondateur et directeur de la rédaction de la revue Switch (on Paper).

Luc Clément évolue dans le monde de la communication, des grands groupes (Havas, Publicis) aux structures indépendantes, avant de fonder sa propre agence à Nice. Expert en histoires de marques, il possède une solide connaissance des univers de la création. En 2001, il crée Le Dojo, espace expérimental d’art contemporain où il collabore avec de nombreux artistes, plasticiens, musiciens sur des projets in situ, explorant les points de rencontre et interactions entre la sphère artistique et celle de l’entreprise privée. De ces collaborations sont nées des productions originales d’artistes tels que Céleste Boursier Mougenot, Matthieu Mercier, Nicolas Moulin, Vincent Epplay ou encore, en association avec Arnaud Maguet, des performances de Jac Berrocal, Xavier Boussiron, Lee Ranaldo, Aki Onda et bien d’autres. Il est aujourd’hui éditeur délégué et directeur de la rédaction des magazines Marie Claire et Marie Claire Maison Méditerranée.

Contributions
Voir tous les auteurs +
Partenariat

Partenariat :

*DUUU est une webradio dédiée à la création contemporaine. Fondée en 2012 par des artistes, elle est née du désir de faire entendre des situations de réflexion et de travail. S’inventant ce que pourrait être une radio d’art aujourd’hui, elle expérimente d’autres modes de parole, et travaille depuis sept ans à croiser des voix parallèles et susciter des rencontres.

 

Autour du texte
Podcast par Switch (On paper)
20 août 2020

Hourras et Désarrois, l’émission

Podcast par Switch (On paper)

En complément des trois textes publiés au mois de juin 2019 sur la situation politique et culturelle en Pologne, Switch (on Paper) vous propose le podcast d’une émission réalisée par *DUUU Radio, diffusée en direct le 17 mai 2019. Il s’agit du premier podcast mis en ligne par Switch (on Paper). D’autres sont programmés dans les semaines et mois à venir.

Lire aussi...