Passagers de l’art,
Judith Depaule et l’atelier des artistes en exil
Entretien avec Christian Rinaudo

Entretien par Christian Rinaudo

Sommaire

Fuyant un péril souvent mortel dans leur propre pays, des exilés continuent aujourd’hui de chercher massivement refuge en Europe. Parmi ces populations de tous âges, sexes et conditions, figurent des artistes – avérés ou révélés par l’exil – qui, privés comme les autres des conditions d’exercice de leur pratique, sont de fait doublement menacés de perdre leur identité. À Paris, les artistes Judith Depaule et Ariel Cypel leur ont dédié une structure exemplaire, l’atelier des artistes en exil, et un festival, Visions d’Exil. Entretien avec Judith Depaule, metteur en scène et co-directrice du lieu.

Christian Rinaudo : Vous dirigez une compagnie de théâtre créée en 2001, la compagnie Mabel Octobre qui intervient à la croisée du spectacle vivant et de l’art numérique. Vous y défendez une certaine façon de travailler, proche de la recherche, centrée sur l’investigation documentaire dont les résultats sont restitués sous la forme d’une écriture créative. D’où…

Envie de réagir ?

Lire aussi...

Parcourez nos éditions

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Découvrir l’édition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Découvrir l’édition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections