Beaucoup plus de moins

Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable – et cher à l’artiste – de la soustraction.

Featured

Beaucoup plus de moins #1 – Anne-Valérie Gasc

Entretien by Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Editions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et auteur·trice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Anne-Valérie Gasc et son entreprise de démolition, qui soutient depuis plus de 10 ans ce même effort soustractif et cherche à transformer, par une réflexion sur la destruction et la puissance de l’art, notre regard sur le monde.

Beaucoup plus de moins #2 _ Thierry Davila

Chronicle by Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et auteur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Thierry Davila, historien de l’art, sur la notion d’inframince chère à Marcel Duchamp.

Beaucoup plus de moins #3_ Éric Watier

Chronicle by Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Éric Watier ou l’art difficile d’en faire le moins possible.

Beaucoup plus de moins #4 _ Jacques Serrano

Chronicle by Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, Jacques Serrano, concepteur d’expositions d’idées.

Beaucoup plus de moins #5_Bernard Brunon

Entretien by Jean-Baptiste Farkas

Dans le cadre d’une nouvelle série de chroniques intitulée Beaucoup plus de moins, en partenariat avec Riot Éditions, Switch (on Paper) retrouve l’artiste Jean-Baptiste Farkas au travers d’une suite de dialogues avec des artistes et aut·eur·rice·s sur le thème inépuisable de la soustraction. Aujourd’hui, l’artiste Bernard Brunon sur son projet d’entreprise de peinture en bâtiment That’s Painting Productions.

Offered Post

Entretien

Saint·e·s, sang & stupre

Entretien avec Pauline Curnier Jardin

Entretien by Julien Bécourt

Saintes ou martyres, vierges ou nymphomanes, putes ou chastes, les femmes dépeintes dans les films de l’artiste Pauline Curnier Jardin tiennent tête avec aplomb au chaos du monde et redéfinissent le cours de l’histoire pour donner corps à une nouvelle forme de sexualité qui défie le genre et les normes sociales – jusqu’à échafauder une mythologie du temps présent. Humour noir, grand guignol et érotisme n’y apparaissent jamais comme le fruit d’un fétichisme en toc, mais dissimulent une âpreté sociale qui ne peut s’absoudre qu’au travers de célébrations païennes et carnavalesques. Et si la transfiguration provenait de la prise de conscience du corps et de ses innombrables potentialités ? Les organes génitaux ne seraient-ils pas le siège même de toute épiphanie ? Dans sa théâtralité outrancière autant que dans sa méthodologie critique, l’œuvre de Pauline Curnier Jardin s’établit au croisement entre esthétique camp, héritage du nouveau cinéma allemand – de Rainer Werner Fassbinder à Ulrike Ottinger – et réflexion anthropologique sur la fonction du rite dans l’Histoire. Conversation à distance, en pleine préparation de Fat to Ashes, son exposition au Hamburger Bahnhof, Musée d’art contemporain de Berlin ouvrant le premier avril 2021.

Jean Dupuy par Renaud Monfourny pour la galerie Loevenbruck
04
04

Hommage à Jean Dupuy

Discover the edition
Beaucoup plus de moins
03
03

Beaucoup plus de moins

Discover the edition
Encyclopédie des guerres
02
02

L’Encyclopédie des guerres (Aluminium-Tigre)

Discover the edition
O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Discover the edition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Discover the edition

Parcourir nos collections