Les artistes refont le monde

Laurence Bertrand Dorléac

Biographie

Laurence Bertrand Dorléac a rédigé deux thèses, en histoire de l’art (Université Paris 1-Sorbonne, 1984) et en histoire (Institut d’études politiques, 1990). Professeure et chercheuse au Centre d’histoire de Sciences Po, elle y dirige le séminaire Arts et Sociétés et la Lettre du séminaire. Elle est l’auteure de nombreux textes dont : Histoire de l’art. Paris 1940-1944, Publications de la Sorbonne, 1986 ; L’Art de la défaite. 1940-1944, Seuil, 1993, rééd. 2010 et 2012. L’ordre sauvage. Violence, dépense et sacré dans l’art des années 1950-1960, 2004 ; Art of the Defeat. France 1940-1944, trad. Jane Mary Todd, Getty Research Institute, 2008 ; Après la guerre, Gallimard, 2010 ; Contre-déclin. Monet et Spengler dans les jardins de l’histoire, Gallimard, 2012 ; Nach der Befreiung. Frankreich und die Kunst (1944-1947), trad. Tom Heithoff, Deutscher Kunstvergal, 2016 ; Pour en finir avec la nature morte, Gallimard, à paraître en novembre 2020.

Depuis 2012, elle pratique l’exposition au Musée comme un lieu de recherche fondamentale susceptible d’être largement partagée. Elle a été commissaire avec Jacqueline Munck de L’art en guerre, France 1938-1947 au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 2012 et au Musée Guggenheim de Bilbao, 2013 ; avec Maurice Fréchuret de l’exposition Exils, Musées nationaux Picasso, Léger et Chagall, 2012 ; Les Désastres de la guerre. 1800-2014, Louvre-Lens, 2014 ; Artistes & Robots avec Jérôme Neutres au Grand-Palais (2018). Elle travaille actuellement à une exposition sur LES CHOSES. Une histoire de la nature morte depuis la préhistoire au Louvre (automne 2022).

Contributions