Les artistes refont le monde

Franck Leibovici

Biographie

Franck leibovici (poète, artiste) a tenté de rendre compte, sous la forme d’expositions, de performances et de publications, des conflits dits « de basse intensité » d’un point de vue documental en usant de partitions graphiques et de systèmes de notation issus de la musique expérimentale, de la danse, de la linguistique – des documents poétiques (al dante, 2007), portraits chinois (al dante, 2007), low intensity conflicts – un mini-opéra pour non musiciens (ed. mf, 2018) ; a publié des correspondances de spams, des discours de 70h et des transcriptions de sex-tapes (lettres de jérusalem, 2012 ; filibuster, jeu de paume, 2013 ; de l’amour, éd. jean-boîte, 2019) ;
a travaillé sur l’écologie de l’œuvre d’art – (des formes de vie) – une écologie des pratiques artistiques (les laboratoires d’aubervilliers / questions théoriques, 2012), des récits ordinaires (avec grégory castéra et yaël kreplak, les presses du réel / villa arson, 2014), refresh ! / collecting live art (tate modern / koenig, 2012-2014), the training – an artwork for later / and after (biennale de venise, 2017) ; travaille actuellement, avec julien seroussi, à un cycle d’exposition et de publication autour du fonctionnement de la justice internationale (bogoro, questions théoriques, 2016 ; biennale de taipei, 2020, cour pénale internationale, 2020).

Contributions