Les artistes refont le monde

Bénédicte Ramade

Biographie
Bénédicte Ramade a soutenu son doctorat à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qu’elle a consacré à l’histoire de l’art écologique aux États-Unis (Les infortunes de l’Art écologique américain depuis les années 1960 : proposition d’une réhabilitation critique). Comme historienne et critique d’art spécialisée en art contemporain, elle se consacre depuis une quinzaine d’années à l’analyse des questions environnementales. En 2009, elle a commissarié l’exposition collective Acclimatation au CNAP de la Villa Arson (Nice) et dirigé le catalogue, une analyse des relations entre nature et culture. En 2010-2011, elle a consacré ses recherches curatoriales à l’idée du recyclage dans les pratiques artistiques contemporaines et produit Rehab, l’art de re-faire à la Fondation EDF (Paris). Récemment, elle a réalisé l’exposition et son catalogue The Edge of the Earth: Climate Change in Photography and Video, à l’invitation du Ryerson Image Centre à Toronto (14 septembre- 4 décembre 2016) qui explorait les dessous des apparences écologique de l’Anthropocène. Elle vit et travaille à Montréal, récipiendaire d’une bourse de recherche postdoctorale à l’Université de Montréal où elle est chargée de cours en Histoire de l’art.
Contributions