Les artistes refont le monde
Autour du texte
par
18 octobre 2016

He Yunchang, One Meter of Democracy, performance, 10 octobre 2010, Caochangdi, Beijing.

par

La performance la plus sanglante s’intitule One Meter of Democracy (2010). Elle se divise en deux temps. L’artiste annonce d’abord face à une assemblée d’une vingtaine de proches qu’il souhaiterait s’entailler le flanc droit de son corps sur un mètre de long et sur 0,5 à 1 centimètre de profondeur. Mais il offre de suspendre sa décision à un vote démocratique.

La performance la plus sanglante s’intitule One Meter of Democracy (2010). Elle se divise en deux temps. L’artiste annonce d’abord face à une assemblée d’une vingtaine de proches qu’il souhaiterait s’entailler le flanc droit de son corps sur un mètre de long et sur 0,5 à 1 centimètre de profondeur. Mais il offre de suspendre sa décision à un vote démocratique.

Réservé aux abonné.e.s

Votre avis en 3 minutes

Sommes-nous à la hauteur de vos attentes ?
Répondez à nos questions existentielles et, en cadeau, recevez un ouvrage numérique

Envie de réagir ?

Lire aussi...