Jules VAN ou le Véritable Art Nouveau
économie sabotage, 26 février 2021
Jules VAN ou le Véritable Art Nouveau

Jules VAN, Vrai Art Nouveau ou le quotidien du saboteur

Entretien par Éric Mangion et Luc Clément
Sommaire

En 1975, le tout jeune journal Libération voit naître dans ses colonnes une bien étrange rubrique. Sous la plume d’un certain Jules VAN, elle entend proposer à ses lecteur·trice·s de vivre plus intensément. L’acronyme VAN, qui signifie Vrai Art Nouveau, sert d’intitulé à une collection imprimée d’actes potentiels ou avérés de sabotage, aimablement proposés par des contributeur·trice·s anonymes et orchestrée par un duo d’activistes formé d’un journaliste – Frédéric Joignot – et d’un artiste, Julien Blaine. Comme l’écrit Pierre Viansson-Ponté dans le Monde du 26 janvier 1975, “ces recettes, cet art nouveau, faut-il y voir simplement des réponses dérisoires et parfois absurdes opposées à une société que l’on juge absurde elle-même et parfois malfaisante, ou sont-ils les signes plus graves, les symptômes d’un mal plus profond ?”. La question mérite, aujourd’hui encore, d’être posée.