The Keret's House

Keret House, entre monument et micro-habitat

Pologne| Vues: 494

C’est en 2012 que l’architecte polonais Jakub Szczesny construit pour le cabinet d’architecture Centrala à Varsovie ce qu’il est convenu d’appeler « la plus petite maison du monde ». Réalisé en plein cœur de l’ancien ghetto de la ville, ce projet consiste à insérer littéralement entre deux immeubles un appartement moderne, mais aux conditions de vie rudimentaires.

Ce module habitable ne mesure que 12 m2, sa largeur variant entre 72 cm et 1 m 22 mais on retrouve pourtant dans ce minuscule duplex tous les équipements nécessaires pour la vie quotidienne : une chambre, un salon, une cuisine et même une salle d’eau. Son intérieur est intégralement peint en blanc et l’électricité qui l’alimente provient du bâtiment voisin. L’espace ne peut accueillir qu’un micro-réfrigérateur contenant tout juste deux boissons, son exiguïté obligeant ses occupants à utiliser une échelle pour se déplacer entre les deux étages.

Si l’architecte n’envisage pas encore de faire de cette cellule son domicile principal, il est prêt à l’exploiter comme un espace de réflexion et de création, pour son usage personnel ou pour celui d’hôtes tentés par une expérience de vie confinée. L’appartement porte d’ailleurs le nom de l’écrivain et réalisateur israélien Etgar Keret qui en fut le premier occupant et qualifia la maison de « monument à la mémoire de sa famille » dont une partie a péri dans les camps de concentration de la Seconde Guerre Mondiale.

Il faut savoir que, pour le gouvernement polonais, Keret House n’est pas un lieu de vie mais une œuvre d’art.

Image de couverture : The Keret House

Laissez un commentaire