D’autres manières de faire ‒ de l’art, du droit, des sciences sociales ‒
entretien avec Franck Leibovici

République démocratique du Congo| Views: 205

Depuis 2014, l’artiste et poète Franck Leibovici mène, en collaboration avec le chercheur en sciences sociales Julien Seroussi, un travail d’analyse des documents produits lors de procès organisés par la Cour pénale internationale de La Haye (Pays-Bas). Même si le traitement de ces documents se fait avec des outils issus de l’art ou de la poésie, l’objectif est d’être utile in fine aux praticiens de la justice internationale. En 2009 s’ouvrait à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye (Pays-Bas) le procès de Germain Katanga (commandant présumé de la Force de résistance patriotique en Ituri) et de Mathieu Ngudjolo (commandant présumé d’une autre milice, le FNI, Front Nationaliste Intégrationniste), inculpés de crime contre l’humanité et de crimes de guerre perpétrés lors d’une attaque lancée en 2003 contre le village de Bogoro (République Démocratique du Congo) dans le cadre de la guerre civile qui se poursuit encore aujourd’hui dans le pays. Il s’agit du premier procès de cette jeune cour, officiellement née en 2002 suite à la signature en 1998 du Traité de Rome pour juger les personnes accusées de…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Switch 48, Switch 96 et Switch 384.
Se connecter S’abonner

Comments are closed.