Animal / Sujet

International| Views: 221

On ne compte plus les expositions, les colloques et les cycles de conférences, les livres et les numéros spéciaux de journaux ou de revues consacrés aux « animaux », mais aussi les travaux en sciences humaines, qui de l’anthropologie à la philosophie, de la sociologie à l’histoire, s’appliquent aux études culturelles des relations de l’homme à d’autres animaux. Ce phénomène récent, qui s’inscrit sur le fond d’une sixième extinction massive des espèces, touche aussi les arts plastiques. Au delà de l’effet de mode, quelles propositions en émergent ?1   Qui pourrait imaginer aujourd’hui un documentaire se présentant comme l’exploration du milieu marin, où des plongeurs feraient exploser à la dynamite un massif corallien entraînant la mort de centaines de poissons et de plantes, où un cachalot serait harponné par un membre de l’équipage (présenté comme amateur de pêche au gros), où des hommes chevaucheraient debout des tortues comme dans un rodéo, les retiendraient sous l’eau en les empêchant de respirer ou s’assiéraient sur elles comme sur des fauteuils pour discuter en fumant, où des requins seraient tués à coups de pelles, de haches…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Switch 48, Switch 96 et Switch 384.
Se connecter S’abonner

Comments are closed.