Des corps sans fatigue

International| Views: 315

Les mouvements sociaux actuels de contestation des conditions de travail et d’emploi ne manquent pas de « spectacularité ». Mais le panache de ces protestations collectives ne saurait éclipser des formes d’opposition plus sourdes. Le sommeil, le rêve, la pause ou bien encore le jeu constituent des micro-résistances à la violence du travail dont certain.e.s artistes témoignent depuis plusieurs décennies. Si le degré de visibilité de ces révoltes est moindre, leur efficience n’en est pas pour autant affaiblie : elles peuvent au contraire être envisagées comme l’instauration d’une agentivité au cœur d’un quotidien laborieux.   2 octobre 2017 : le prix Nobel de Médecine est remis à Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young. Il consacre les travaux des trois chercheurs américains sur les rythmes circadiens. Cette terminologie scientifique désigne ce que l’on nomme de façon usuelle l’horloge biologique et le comportement diurne et nocturne des cellules du vivant. Leurs travaux soulignent que les cellules réagissent différemment à des traitements médicaux en fonction des heures auxquels ils sont administrés, selon qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit. Ces recherches s’inscrivent dans une…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Switch 48, Switch 96 et Switch 384.
Se connecter S’abonner

Comments are closed.